Etat des lieux

En France, 1 repas sur 5 est pris hors domicile et 7,3 milliards de repas sont servis en moyenne chaque année en restauration collective selon le Syndicat national de la restauration collective (SNRC). A l’école, au moins 140 repas sont consommés chaque année par élève. (Source : agriculture.gouv.fr) La restauration collective participe au dynamisme économique des territoires. C’est à travers l’élaboration des repas que les acteurs du secteur peuvent appuyer le développement de bonnes pratiques, favoriser le bio, les produits locaux et labellisés.
La restauration collective est donc un formidable levier pour la transition des systèmes agricoles et alimentaires vers davantage de durabilité !

A quoi sert la labellisation Ecocert “En Cuisine” ?

La labellisation du premier cahier des charges français dédié à la restauration collective est en application depuis le 1er septembre 2013.

Ecocert “En Cuisine” permet de donner les clés aux collectivités (établissement d’enseignement, administrations, entreprises...) pour faciliter la transition écologique, les aider à piloter leurs organisations et participer à l’amélioration de la santé globale des convives, des territoires, et de notre planète.

Les enjeux du référentiel :

  • Reterritorialiser l’alimentation
  • Promouvoir les pratiques agricoles et alimentaires Ă©cologiques
  • Favoriser l’alimentation saine
  • AmĂ©liorer la traçabilitĂ© et la transparence
  • Favoriser les filières Ă©quitables
  • Favoriser l’éducation et la formation Ă  l’alimentation durable
  • Limiter le gaspillage alimentaire et les dĂ©chets
  • Limiter l’exposition aux polluants

Un label accessible sur 3 niveaux

Le label “En Cuisine” appuie la transition alimentaire des acteurs du secteur. Ce label impose des critères non seulement au contenu de l’assiette mais aussi à l’établissement et sa gestion environnementale.

Il existe 3 niveaux de labellisation, que vous pouvez consulter sur le site d'Ecocert En Cuisine.

Chaque niveau est divisé en 4 grandes catégories :

  • Plus biologiques : proposer un choix variĂ© de produits biologiques et rĂ©duire l’impact des pesticides dans l’assiette
  • Plus local : promouvoir les filières courtes et Ă©quitables, rĂ©duire l’empreinte carbone des menus et crĂ©er du lien avec les producteurs bio les plus proches.
  • Plus sain : respecter l’équilibre nutritionnel, favoriser la diversitĂ© alimentaire, les fruits et lĂ©gumes de saison
  • Plus durable : sensibiliser les convives Ă  l’écologie, la lutte contre le gaspillage et limiter les substances toxiques et l’impact de l’activitĂ© du restaurant sur l’environnement.

Chiffres clés En Cuisine X Ecocert

En août 2022 :

  • Plus de 3100 restaurants engagĂ©s dont 58 % d'Ă©coles et 16% de crèches
  • Plus de 260 000 repas servis par jour
  • 25 auditeurs qualifiĂ©s en France rĂ©alisent des audits dans les cuisines et rĂ©fectoires.

RĂ©partition des restaurants par niveau de labellisation en France :

  • Niveau 1 : 50 % de labellisĂ©s
  • Niveau 2 : 33 % de labellisĂ©s
  • Niveau 3 : 17 % de labellisĂ©s dont 63 restaurants mention excellence

Un label en Ă©volution

En 2023, le label évolue ! Suite à la promulgation de la loi EGALIM et des attentes de la société, le niveau 1 du label a été amélioré et les niveaux 2 et 3 sont présentés comme exemplaires.

Thierry Stoedzel, Directeur général d’Ecocert France, le mentionne : « Pour assurer une transition du système à une échelle réalisable et concrète, nous avons souhaité améliorer le niveau 1 et faire des niveaux 2 et 3 des niveaux exemplaires. Nos exigences restent toujours aussi fortes avec un contrôle annuel réalisé sur site par un auditeur Ecocert »

Les principaux changements :

  • Augmentation du pourcentage de produits biologiques et locaux sur l’ensemble des niveaux
  • CrĂ©ation d’un pourcentage minimum de cuisine Ă©laborĂ©e Ă  partir de produits bruts ou peu transformĂ©s (niv 2. et 3)

Informations & devis Ecocert En Cuisine

Retour vers nos actualités