Résultats de la première enquête sur la biodiversité végétale en ville

29.02.16

ECOCERT Environnement, engagé dans la gestion écologique des territoires, est partenaire du Pacte pour le Jardin depuis 2012. Cette association, qui regroupe des acteurs du monde du jardin, a pour objectif de faire reconnaître les bienfaits et ses bénéfices des jardins et d’améliorer la prise en compte des jardins par les représentants politiques.

Quel est le rôle d'ECOCERT ?

Au sein du collectif ECOCERT participe aux réflexions menées autour des enjeux que représente le jardin : la biodiversité, l’éducation à l’environnement et au développement durable, la santé, l’énergie et le climat. Grâce à son expérience de la labellisation des espaces verts, ECOCERT apporte son regard écologique aux discussions et soutient ainsi le Pacte dans l’élaboration de ses propositions pour inscrire les initiatives relatives au jardin au cœur du débat public.

Qu'est ce que l’Observatoire de la biodiversité végétale en ville ?

De cette volonté est né l’Observatoire de la biodiversité végétale en ville, un projet sur 3 ans visant à mieux cerner la place accordée au jardin dans les villes de plus de 10 000 habitants et leurs intercommunalités ainsi qu’à identifier et partager leurs bonnes pratiques.

Comment s'est déroulée la première enquête ?

95 collectivités de taille et situation très diverses ont répondu à la première enquête menée du 4 mai au 14 juin 2015. Lors de la présentation des conclusions en novembre dernier, ECOCERT Environnement a participé à la discussion des résultats.

Quels sont les résultats ?

La grande majorité des villes mènent des actions pour préserver et développer la biodiversité dans leurs espaces, notamment à travers :

  • La réduction des produits phytosanitaires
  • La favorisation des auxiliaires : installation d’hôtel à insectes et ruches, aménagement de prairies fleuries…
  • Le choix de plantes : mellifères, locales, non invasives….
  • La connaissance des espèces à l’aide d’inventaires de la biodiversité végétale

La surface totale occupée par des jardins privés est encore une valeur méconnue, mais presque toutes les villes disposent de jardins collectifs (familiaux, partagés, pédagogiques).

Elles communiquent aussi auprès des particuliers sur les différentes thématiques de la biodiversité végétale : à travers différents canaux et évènements ainsi qu’avec une forte implication des services espaces verts.

En outre, presque 200 opérations de végétalisations ont été recensées dans l’enquête… S’il reste encore des connaissances à acquérir, les jardins vont continuer à occuper une place essentielle dans les villes !

> Découvrez les résultats de la première enquête de l’Observatoire de la biodiversité végétale en ville

 

Retour à la liste